Formulaire inscription GRC
Acceo
Inscriptions périscolaires en ligne
Posez une question à l'Assistant Virtuel
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami
Au fil des mois

Pour tout savoir de l'allaitement, étape par étape

Avant la naissance

Choix de l’allaitement

Il doit se faire avant la naissance, lors de la grossesse. Une information et une sensibilisation aux atouts et aux inconvénients de l’allaitement maternel doivent être fournit aux parents par les accompagnants médicaux, infirmière, sage femme. Ainsi, ils peuvent faire leur choix en toute connaissance de cause. En effet, même si seule la mère peut allaiter il convient que les deux parents soient en accord.

Atouts de l’allaitement

L’allaitement maternel a de nombreux avantages. Il augmente l’immunité de l’enfant par le passage des anticorps maternels dans le lait, il protège aussi contre les gastroentérites, les infections respiratoires, les allergies alimentaires. Il améliore les coliques du nourrisson. L’allaitement favorise le contact et la relation mère enfant.

Recommandation de l’OMS

Allaitement exclusif jusqu’ à 6 mois minimum afin de permettre le meilleur développement du nourrisson.

Rôle du père

Le père peut se sentir exclu car il ne peut nourrir son enfant. Cependant, il lui reste de nombreuses activités où il peut trouver sa place : le temps du bain, participer aux changes, amener l’enfant à sa mère pour l’allaitement, le chant et bien d’autres choses encore.

Dès la naissance : les premiers heures et le premier lait

Les premières heures

Les premières heures sont importantes car elles permettent la mise en place des liens entre la mère et le nouveau né. Il s’agit de leur premier contact, il peut se faire dès l’accouchement. La mère et l’enfant sont alors en contact peau à peau. Le nouveau né peut de lui-même trouver le sein de sa mère grâce au réflexe de fouissement. Celui ci est inné. De même, le nourrisson possède déjà le réflexe de succion.
Les mères apprennent rapidement à décrypter les signes que leur envoie leur nourrisson exprimant son besoin de tétée : mouvement de succion, grognement, agitation, pleurs.

Le premier lait

Il s’agit du colostrum, il précède le lait maternel. Il contient des électrolytes très nourrissant pour le nouveau né et lui apportent ce dont il a besoin.

En fait, pour réussir son allaitement, il n’existe qu’un seul principe : l’allaitement à la demande.

La multiplication des tétées va stimuler la montée laiteuse qui se produit vers le troisième jour. Ainsi, le nourrisson réclame plus dès le deuxième jour et stimule de lui-même la lactation.
Lors de la montée de lait du troisième jour, les seins sont volumineux et très sensibles. Le principe de l’allaitement à la demande permet de limiter de façon importante les sensations désagréables de pesanteur au niveau des seins et de maintenir une bonne lactation.

Les premières semaines : allaitement, position, efficacité

Allaitement à la demande

Ce principe est dicté par la physiologie de l’allaitement. C’est à dire : plus bébé tète plus il stimule l’hypophyse qui va sécréter de la prolactine, hormone permettant la création du lait. La lactation est donc stimulée par la succion.

Position pour l’allaitement

Le nourrisson doit avoir toujours son estomac contre celui de sa mère, son visage face au sein (pas de risque d’étouffement), la bouche grande ouverte prenant le mamelon jusqu’à l’aréole, les lèvres retroussées. Le bébé ne risque pas de s’étouffer lors de la tétée, il n’est donc pas nécessaire d’écarter le sein de son nez pour le laisser respirer.

Position de la mère

Un endroit calme est nécessaire. Il s’agit d’un instant de détente, de plénitude. La mère peut être allongée ou assise, s’aider d’un coussin d’allaitement pour maintenir une bonne position.

Efficacité de la tétée

Souvent la question se pose de l’efficacité de la tétée. On ne peut pas en effet quantifier le volume de lait aussi facilement que lors de la préparation d’un biberon. En fait, il existe de nombreux signes autres que la prise de poids qui permettent de s’assurer de l’efficacité de l’allaitement.
Lors de la tétée : le bébé doit déglutir après 3 à 4 tétées, la fin de tétée est marquée par l’affaissement du sein tétée. A ce moment, le nourrisson obtient un lait jaune plus épais : il s’agit du gras du lait, qui est des plus nutritif. La durée moyenne d’une tétée est d’environ 30 minutes.
En dehors de la tétée : hormis la prise de poids (1 fois par mois suffise), les parents doivent être attentifs au nombre de couche de leur enfant : 4 à 6 couches par jour en ce qui concerne la miction et 2 à 3 selles par jour. Là encore, leur aspect permet d’estimer la qualité de la tétée. Elles doivent être molles à liquides avec une odeur aigrelette et une couleur jaune or. Si les selles sont vertes ou grises, cela signifie que le nourrisson n’a pas eu le lait de fin de tétée : le gras du lait.

Les premiers mois : diversification, reprise du travail, tire lait, recueil, conservation, et contraception

La diversification

Actuellement, elle se fait à partir du 6e mois dans les cas les plus courants et du 9e mois pour les enfants dont les parents ont des allergies alimentaires. Ceci permet de limiter les allergies alimentaires. Le début de la diversification ne modifie en rien le rythme de l’allaitement. Les tétées sont maintenues, identiques sans réduction de leur nombre.

La reprise du travail

La reprise du travail n’est pas un frein à la poursuite de l’allaitement. Il existe différentes techniques le permettant. Elles demandent juste un peu d’organisation au départ. La mère peut donner le sein sur le lieu de garde, ou tirer son lait soit par l’expression manuel soit par l’utilisation d’un tire lait (électrique ou manuel en location ou à l’achat)
De retour à la maison, le rythme des tétées va s’accentuer afin de maintenir la lactation. Ainsi, la mère pourra donner le sein le matin avant de partir, en soirée au retour et au cours des premières semaines (uniquement) durant la nuit. Le rythme des tétées ultérieur est repris durant les jours de repos de la mère. C’est-à-dire l’allaitement à la demande. Le bébé s’habitue sans problème à ces changements de rythme hebdomadaires.
La législation française (article L 224-1 224-2 du code du travail) permet une réduction d’horaire de 30 minutes matin et soir durant 1 an à compter de la date de naissance de l’enfant.

Le tire-lait, recueil et conservation

Tire lait : il existe différents tire lait, soit mécaniques, ils sont moins encombrants, on les trouve à l’achat, soit électriques, d’utilisation plus rapide, on les trouve à l’achat et en location.

Le recueil se fait dans du matériel stérilisé (cocotte minute : 10 minutes, à la casserole ébullition 20 minutes, stérilisation à la vapeur au micro onde, stérilisation froid)

La conservation se fait :

  • au réfrigérateur (endroit le plus frais à 4°, pas dans la porte, 5 jours),
  • au congélateur (2 semaines dans un congélateur à l’intérieur d’un réfrigérateur, 3 mois dans 1 congélateur séparé),
  • à l’air ambiant (4 heures si inf à 22°), dans une glacière réfrigérée (24 H) Il ne faut surtout pas d’interruption de la chaîne du froid, le transport se fait toujours dans une glacière.
Décongélation du lait : jamais au micro onde, elle se fait sous l’eau froide d’un robinet en quelques minutes.
Réchauffage du lait : jamais au micro ondes, il peut être fait au bain marie ou au chauffe biberon

Afin de donner le lait recueilli, il est conseillé d’utiliser des récipients autres que des biberons durant les premiers mois. En effet, il existe un phénomène courant de confusion sein tétine limitant par la suite l’allaitement. Ainsi, les parents ou les personnes ayant la garde de l’enfant peuvent utiliser une cuillère, une tasse ou un biberon tasse ou soft cup.

La contraception

En dehors des moyens locaux de contraception, des pilules micro progestatives peuvent être utilisées.
Pour les femmes qui ne souhaitent pas la pilule, il existe une méthode fiable mais nécessitant de respecter scrupuleusement différents points. Il s’agit de la méthode MAMMA (98% de réussite mais 5 points incontournables) : allaitement maternel exclusif, allaitement à la demande, intervalle de moins de 6 heures entre les tétées, absence de retour de couche, Bébé de moins de 6 mois.