Formulaire inscription GRC
Acceo
Conseil municipal des jeunes
Posez une question à l'Assistant Virtuel
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami
Frelon asiatique : que faire ?

Depuis son introduction accidentelle avant 2004 dans le Sud-Ouest de la France, cette espèce a envahi plus des trois quarts du pays. Que faire quand on découvre un nid ?

La première chose à ne pas faire, c’est essayer de s’en débarrasser soi-même !

Les risques pour la santé

Les frelons ne sont jamais agressifs envers l’homme lorsqu’ils volent en solitaire ; ils n’attaquent que lorsqu’ils se sentent menacés, par des gestes brusques par exemple, ou si l’on s’approche à moins de cinq mètres de leur nid. En cas de dérangement, une colonie de frelon asiatique peut adopter un comportement agressif afin de défendre son nid.

Que faire si vous découvrez un nid ?

Si vous découvrez un nid sur le domaine public

Dans l’espace public, la mairie de Rosny-sous-Bois prend en charge la destruction du nid. Il vous suffira pour cela d’appeler les services municipaux au 01 48 12 97 20.

Si le nid se situe dans un espace privé

La procédure est alors la suivante :

1. S’assurer qu’il s’agisse bien de celui d’une colonie de frelons asiatiques. Vous pouvez consulter la fiche d’aide à la reconnaissance (pdf).
2. Signaler la présence du nid à la Fédération Régionale des Organisations Sanitaires Apicoles d’Île de France (FROSAIF), avec leur formulaire de signalement en ligne.
3. Vous pouvez également faire appel directement à une entreprise experte en destruction de nids (pdf) de cette espèce. Ces entreprises sont signataires de la charte régionale des bonnes pratiques de destruction des nids de frelons asiatiques édictées par la Fredon (organisme à vocation sanitaire). C’est la structure opérationnelle chargée d’intervenir avec l’État dans la surveillance, la prévention et la lutte contre les organismes nuisibles aux végétaux au titre du Code rural.

Le nid est constitué d’une pâte qui ressemble à du papier mâché (morceaux d’écorce et bois tendre, imbibés d’eau et de salive pétris grâce aux mandibules que possèdent les frelons). Lorsqu’il n’est plus habité et entretenu par ses occupants, le nid se dégrade naturellement au fil du temps sous l’effet des intempéries et des oiseaux qui peuvent venir consommer quelques larves mortes.

S’il ne s’agit pas de frelons, mais d’abeilles
La procédure est alors différente. Les abeilles appartiennent à une espèce protégée par la loi, les pompiers ou les entreprises de désinsectisation n’ont pas le droit de les détruire. La seule solution consiste donc à faire appel à un apiculteur de la région qui accepte de venir chercher l’essaim pour augmenter son cheptel. Les colonies d’abeilles sont très recherchées par les apiculteurs.