Formulaire inscription GRC
Acceo
Marché de Noël
Posez une question à l'Assistant Virtuel
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami
Journée internationale de la Femme
8 mars 2016

Vœux de femmes

Victoria Libertad
À l’origine étaient la main et le gourdin…
La main pour traîner par les cheveux. Le gourdin pour la faire taire.
Mais tout peut arriver… Grande découverte au siècle du roi Soleil : Louis de Rouvroy, duc de Saint-Simon déclare : « La femme a une âme » !
Attention : pas une intelligence, uniquement la conscience d’exister.
Au Moyen-âge, seule la veuve peut disposer de ses biens et les gérer.
Forcément : elle doit d’abord avoir été accompagnée par l’Homme.
Vendue au plus offrant dans les nobles familles, telle « une pouliche »
L’amour n’a rien à faire avec le mariage. La femme existe pour Son plaisir
La femme est un ventre pour la lignée, une vasque pour reproduire, en tout premier enfant : LE Garçon.
Malheur à la femme laide, pas de pitié pour la femme pauvre. Elles donnent leurs vies à Dieu.
Au XIXe siècle, la femme est vieille à trente ans, sa jeunesse est partie, usée par les grossesses, elle ne séduit plus.
La femme ne peut plus servir à l’Homme.
Centenaire après centenaire les mentalités évoluent, laborieusement et toujours dans la soumission, dans l’obéissance, dans l’ombre de l’Homme.
La femme ne peut penser par elle-même, son raisonnement est obscurci par son utérus, générateur de l’hystérie. Comment pourrait-elle avoir les mêmes droits que l’Homme ?
Les suffragettes britanniques et américaines, les pétroleuses françaises déclarent, affichent leur ras-le-bol !
Guerre après guerre, la femme démontre qu’elle peut agir, exercer, diriger, mener, commander et gérer pendant l’Absence : aux champs, à l’usine, au sein des manufactures, dans le commerce et l’industrie.
La Femme travaille, la Femme crée, la Femme ne remplace pas. Les Femmes font aussi bien que les Hommes.
La fin de la seconde guerre mondiale, en Europe et aux États-Unis, est, pour le joug masculin, l’amorce d’un irrémédiable déclin.
Il n’y a plus seulement les Droits de l’Homme. La Femme occidentale s’est battue pour obtenir un devenir, une existence en tant que Femme et non pas sous le regard de l’Homme.
Plier, se soumettre, se dissimuler : pourquoi cette obscure allégeance ? Être l’égale, c’est pouvoir dire devant la société, pas seulement à l’intérieur de son foyer.
Ne cessons pas de dévoiler ce long combat mené par la Femme. Cette lutte frontale contre les hommes de loi. Ce labyrinthe législatif contraignant les mentalités :
1944 : NATION en déclin ! La Femme possède le droit de voter, de s’exprimer, de signifier.
1965 : ÉCONOMIE en danger ! La Femme peut ouvrir un compte bancaire à son nom.
1967 : PROSTITUÉES toutes en devenir ! La Femme accède à une contraception « autorisée ».
1974 : FAMILLE en péril ! La Femme a le droit d’avorter.
1994 : MORNE GOURDIN ! La violence devient une circonstance aggravante.
8 mars 2016 à Rosny-sous-Bois : 34è Journée Internationale des Femmes en France : L’Atelier des Mots fait écrire leurs VOEUX aux FEMMES.

Ces textes vous sont offerts par les façonniers des mots participant aux ateliers de bien être d’écriture.
Vous pouvez les trouver, sous format papier :

  • à l’accueil : Hôtel de Vile et Centre Yvon Gattaz
  • à la Médiathèque Louis Aragon : « La Femme est l’avenir de l’Homme »

Comment le 8 mars est devenu...
En SAVOIR + sur les ateliers de bien-être d’écriture