Formulaire inscription GRC
Acceo
Rosny plage : un cocktail de fraicheur et de jeux
Posez une question à l'Assistant Virtuel
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami
La crise

Chacun crise en temps de crise. Qu'elle soit existentielle, épidermique, économique, de confiance comme d'autorité, elle peut survenir à tout âge et à toute heure et nul n'est immunisé après son passage ! La médiathèque Aragon va souffler ses quarante bougies en décembre prochain et sent déjà poindre quelques envies de relooking et de crise de rire. Que le démon de midi nous emporte ! Dans nos collections, la crise est partout et les façons de l'adoucir sont à chaque coin d'étagère. En quelques pistes sérieuses ou non, piquez la crise de votre choix… Mais surtout, « soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien » !

Ras le bec !

DVD fiction adulte : la fureur de vivre, Nicolas Ray

Tee shirt blanc, jeans, blouson rouge… voici l’accoutrement de l’ado old style. « La fureur de vivre » est celle ressentie par de jeunes américains en pleine crise d’adolescence. Le titre américain, « rebel without a cause » est encore plus parlant car oui pour l’adulte de 1955 qui ne comprend rien à rien au jeune en crise, l’adolescent est un « rebelle sans cause ». Ceci étant, quand on regarde la beauté de ces jeunes gens incarnés par James Dean et Natalie Wood, on se met à chercher les causes profondes de cette crise… Vous admettrez que le fameux « homard complexé » de Catherine Dolto a bien du mal à s’admirer dans les modèles de ce film. Et pourtant, tout n’est évidemment pas une question d’acnée, mais d’identité et d’incompréhension entre vieux dégarnis et jeune flamboyants. Un troisième personnage est d’ailleurs tout à fait significatif de la crise identitaire pouvant être ressenti à cet âge : le fameux platon qui en dépit de tous les non-dits hollywoodiens exprime une homosexualité sous-jacente ô combien étudiée depuis … Ce film, tel une chrysalide a fait éclore deux figures : James Dean qui en trois films deviendra « géant » et Natalie Wood pour qui on aimera chanter « Maria ». Le film est donc en soi un passage vers l’âge adulte de petite star à l’immortalité ; le destin de chacun des acteurs se réduisant d’ailleurs à la maxime de James Dean : « vivre vite, mourir jeune et faire un beau cadavre ».

Livre-CD jeunesse : Mon tipotame, Jeanne Cap

Il n’est point besoin d’avoir 40 ans pour piquer sa crise, il suffit juste d’être un petit hippopotame en caoutchouc au bout du rouleau. Non seulement son petit propriétaire ne prononce jamais correctement son nom mais en plus il le laisse trainer devant la baignoire, préférant jouer avec Bip le canard. C’en est trop ! S’enfuir au zoo pour retrouver sa véritable famille semble la meilleure des solutions… Une belle histoire qui parle d’identité et de famille. Le sujet est ici traité avec humour sans pour autant édulcorer le sentiment de colère envahissant notre petit héro délaissé. La mise en musique très expressive ainsi que les illustrations colorées toutes en rondeurs complètent à merveille la narration au ton juste et efficace. D’une durée parfaitement adaptée aux tout-petits, Mon Tipotame est un livre-CD de grande qualité qui sera aussi apprécié par les grands.

Roman jeunesse : Nous les menteurs, Emily Lockhart

Les membres de la famille Sinclair se doivent d’être à la hauteur de leur prestigieuse réputation. Les adultes, comme les enfants, sont forcément brillants, beaux, riches et célèbres. Si vous vous dites que cette dynastie vous rappelle le clan Kennedy, ce n’est pas fortuit. N’oubliez pas pour autant que les Kennedy n’ont pas connu que la réussite et le bonheur… Ainsi, pendant les vacances 2015, les Sinclair se retrouvent sur leur île privée au large de Cap Cod. Tout le monde est présent, aussi bien les grands-parents, que leurs enfants et leurs petits-enfants. Ces derniers ont une quinzaine d’années, et parmi eux, Cadence, qui va raconter cet été particulier. Deux ans plus tôt, victime d’un accident, la jeune fille s’était réveillée sur la plage, incapable de se souvenir de ses vacances. Luttant pour sortir de cette crise d’amnésie, Cadence, progressivement va recouvrer des bribes de souvenirs plus inquiétants les uns que les autres…Cette histoire de famille, écrite à la première personne dans un style sec, composé de phrases concises, joue sur les ruptures. Ruptures dans la description d’une atmosphère de vacances qui se détériore, dans le récit d’un bonheur qui se fige en tragédie et dans la mise en place d’un suspens qui laisse la place à une fin inattendue. Un roman surprenant jusqu’à la toute dernière page.

Ma petite entreprise la connaît

Documentaire adulte : Le Malaise français : comprendre les blocages d’un pays, Sous la direction d’Eric Fottorino

Crise économique, politique, sociale, identitaire…Après avoir été « le phare de l’Europe et du monde », la France serait-elle devenue une société bloquée, une nation en panne d’idées neuves condamnée au déclin inéluctable ou bien au contraire une société en pleine mutation ? Pour la Revue le 1, des écrivains (Orsenna, Le Clézio…), philosophes (Finkielkraut, Gauchet), sociologues (Baudelot), politiciens (Rocard), historiens (Nora), géographes, journalistes…se penchent sur le sujet et donnent leur point de vue original sur la question. Ces courts articles sont repris dans ce petit livre de 96 pages, et forment une synthèse agréable pour compléter votre réflexion.

Roman adulte : Les effondrés , Mathieu Larnaudie

Eté 2007 : la bulle financière éclate et les bourses du monde entier plongent. Dans les décombres de cet effondrement systémique, les victimes sont nombreuses…y compris chez ceux qui, hier, menaient le bal : les hommes de la Crise. Moraliste virtuose à la manière d’un La Bruyère, Mathieu Larnaudie dresse un portrait féroce de ces figures – fictives ou bien réelles – effarées, hébétés pour le mouvement de chute qui les emportent et apeurées ou en déni vis-à-vis de l’échec d’une idéologie dont ils étaient jusqu’alors les fiers représentants. Mais attention amis lecteurs, vous risquez vous-même, avec ce récit, la crise d’épuisement car l’auteur tient si bien son sujet qu’il ne vous autorise pas une simple respiration : chacun des 24 chapitres qui composent ce roman n’est composé que d’une seule et unique phrase tel un seul souffle pour faire s’effondrer ces colosses aux pieds d’argile.

Documentaire adulte : Entre deux mers, voyage au bout de soi, Axel Kahn

On connaissait Axel Kahn comme généticien et médecin. On le découvre randonneur au long court. Axel Kahn l’humaniste s’est toujours intéressé aux problématiques sociales et sociétales des hommes qu’il a rencontré au fil de sa carrière et ses pérégrinations. Dans Entre deux mers, voyage au bout de soi, Axel Kahn part à la rencontre de la France des territoires, de la vie quotidienne des français, de leurs sujets de conversations et de leurs débats en marchant du Finistère aux Alpes maritimes. Il nous relate sa vision de la France profonde, aux noms de lieux au passé célèbre, qui se bat contre des crises, allant de la désertification à la pauvreté suite aux effets de la mondialisation, mais qui réussit néanmoins à les surmonter en proposant des solutions. Mais la crise, qui est une rupture d’équilibre, Axel Kahn la traverse aussi par ses blessures tout au long des 2057 km parcouru dans cette randonnée de haut vol, car cette randonnée c’est aussi un effort sur soi, surmonter des épreuves, aller au bout de ses forces et se dépasser physiquement et psychologiquement. Voyage au bout de soi, c’est aussi lutter pour terminer cette marche qui n’en finit plus, et Axel Kahn se questionne plus d’une fois s’il va bien pouvoir terminer à la fois ce voyage intérieur et sportif.

Ma petite entreprise ne la connaît plus

DVD documentaire adulte : Etre sans avoir, Christophe Ferrux

Les années 2000, années des bulles immobilières et internet… Comme toutes les bulles, elles finissent par éclater et provoquer des crises dont on sort plus ou moins bien. Et si certains avaient trouvé la solution ? la décroissance ! Regardez ce documentaire qui relate l’histoire d’un homme ayant décidé il y a plus de 30 ans de tout abandonner pour retourner à la terre. C’est dans le Haut-Jura qu’il déniche un nid pour ses utopies : la ferme idéale doit être isolée, sans eau ni électricité et surtout sans loyer ! Jean-Paul habite toujours cette presque ruine, alors que beaucoup des candidats à la vie nouvelle des années 70 ont remballé leurs rêves. Lui a tenu bon, toujours décidé à être pauvre et heureux à la fois. Aujourd’hui, Jean-Paul doit quitter son « squat des neiges ». Le contrat tacite qui tenait lieu de bail s’est achevé avec le décès de la propriétaire. Plutôt que de rechercher une nouvelle ruine, il a décidé de construire sa propre maison en récupérant les pierres sur les ruines des fermes alentours. Et si c’était cela le bonheur, une vie simple sans toutes fioritures ?

Album jeunesse : La dame des livres, Heather Henson et David Small

A votre avis, quels professionnels les Etats-Unis ont appelés en renfort pour lutter contre les répercussions négatives de la crise d’octobre 1929 ? Les bibliothécaires bien sûr ! Les Pack Horse Librarians partaient sur les routes de ferme en ferme pour apporter gratuitement des livres à la population. Et quels étaient les bibliothécaires qui se déplaçaient le plus ? Ceux de sexe féminin ! Et ceci, malgré une époque où on considérait que la place des femmes était à la maison…C’est l’histoire de l’une d’entre d’elles que nous raconte ce livre. Perchée sur son destrier, la dame des livres arrive dans la ferme de Cal, notre narrateur, qui comme il le dit lui-même, n’est pas spécialement porté sur les études. S’il voit au départ, d’un œil défavorable, l’arrivée de la dame des livres, il se laisse vite convaincre, en se demandant ce qui pousse cette femme à affronter diverses intempéries. Cal va alors découvrir le plaisir de la lecture !
A travers un graphisme réaliste et nostalgique, le texte porte cette idée du partage et du lien qui se crée entre ce jeune fermier et cette bibliothécaire. L’album salue au passage l’acte de ces femmes courageux, généreux ou tout simplement humain…

Documentaire adulte : le chocolat qui me fait craquer, Christophe Michalak

Le mois de la rentrée est propice à la mini dépression, celle qui se déclenche par l’âpre traumatisme du retour des vacances et de la reprise des activités laborieuses ou scolaires. Une raison de plus pour manger du chocolat à foison qui, sans aucun doute, saura rebooster votre moral. Ce livre, richement photographié ne vous fera prendre du poids si et seulement si vous menez à bien les recettes qui vous feront craquer ! Un gourmand averti en vaut deux : attention à la crise de foie !

Documentaire jeunesse : Le tour du monde des bonnes manières, Sophie Fournier

Vous pensez que les enfants ne savent plus dire bonjour spontanément, qu’ils n’ajoutent jamais s’il vous plait lorsqu’ils demandent quelque chose et que le mot merci ne fait plus partie de leur vocabulaire. Une seule solution pour remédier à cette crise de l’autorité, empruntez ce livre et obligez le premier garnement qui vous bouscule sans présenter ses excuses à lire ce documentaire !
Ce livre permet de découvrir que la politesse est universelle mais que ses règles ne le sont pas. Chaque chapitre évoque un point sur les formules de courtoisie mais aussi les familiarités et les impairs à ne pas commettre selon les circonstances. On y présente des textes brefs mais avec les informations essentielles accompagnées de petites vignettes colorées, et un petit lexique en phonétique pour rester déférent n’importe où. Un charmant prétexte pour faire connaissance avec les peuples du monde entier et se réconcilier avec la bienséance.

Mieux vaut en rire

BD jeunesse : La vie en slip, Steve Baker

Dépourvu de sagesse comme d’intelligence, Jean Paul Farte, Gilles Delouze et Pedro Spinouza excellent toutefois dans l’élaboration des situations cocasses propices aux meilleurs gags en matière de BD. Ainsi échapper aux gros bras du golgoth Wagner affublé de son molosse, Tibia et essayer de séduire Zoé en gardant bonne figure, sont les plus grands défis qu’ils s’échinent à relever. En vain. Nos (anti)-héros sont caractérisés par un trait percutant et des couleurs tout aussi tranchées qui cisaillent le récit et lacèrent la page à l’image de l’humour : vif et acéré. De quoi fournir au lecteur de bonnes crises de rire irrésistibles !

BD adulte : Zaï, zaï, Zaï, Fab Caro

Bon, je me concentre… pffff, hihihi, ahhh… c’est l’histoire d’un mec qui, hohohoho, va au supermarché et qui au moment de payer se rend compte qu’il a oublié sa carte de fidélité et là, hahaha, tout part en vrille et c’est drôle, c’est drôle, c’est tellement drôle que j’ai frôlé la crise de rire ; crise que je retiens depuis tellement de mois que je sens qu’elle se libère enfin, désolé, je ne devrais pas, ce n’est pas sérieux, mais… HAHAHAHAHHAHAHHAH hohohohohoh hiihihihi, j’en pleure, hahahahahahaha, OHHOHHOHOHOHOHOHOHO, snif, HIHIHIHIHHIH, huhuhuhuhuhuhuh, hi… hi… ho… ha… HAHAHAHAHAHHAHH. Hi. Merci de votre attention.

Pour vérifier la disponibilité de ces documents, accédez au catalogue en ligne