Formulaire inscription GRC
Acceo
Déplacement marché centre-ville
Posez une question à l'Assistant Virtuel
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami
La page blanche

Sans la liberté d'écrire et de dessiner, sans le droit à la caricature, la page reste blanche. En ce mois de janvier, la commémoration de l'attentat commis à l'encontre de la rédaction de Charlie Hebdo nous rappelle la nécessité de protéger le droit de chacun à emplir les pages de créations, d'expressions, d'analyses et d'opinions. La page blanche, c'est aussi une peur pour l'écrivain se découvrant en panne d'inspiration. Elle n'est pourtant qu'une attente, un champ des possibles pour celui qui s'apprête à la noircir de lettres, de notes ou de coups de crayon. Enfin, ce blanc, tout ce blanc immaculé, a parfois besoin de couleurs pour se révéler dans toute sa beauté… Dans nos collections, ce blanc est partout, comme du silence entre les lignes. Ecrire sur la page banche une belle année 2016, c'est le défi d'aujourd'hui et de demain.

Une page à écrire

Cinéma adulte : Rob Reiner, Misery

Le syndrome de la page blanche résiste-t-il à la pression psychologique et physique ? Dans le film Misery, l’auteur Paul Sheldon est victime d’une malchance en chaîne : un accident de la route pendant une terrible tempête de neige suivi de sa rencontre malheureuse avec celle qui se porte à son secours, Annie Wilkes. Cette ancienne infirmière est une admiratrice fanatique de Misery, l’héroïne des romans de Sheldon. D’abord sautillante et aimante, elle devient rapidement barbare quand elle découvre la mort de son idole dans le nouveau manuscrit de l’écrivain… Entreprise de renaissance du personnage oblige, le manque d’inspiration n’est pas autorisé et tous les moyens sont bons, même le rougissement de la page…

Manga adulte : Tsugumi Ohba et Takeshi Obata, Bakuman

Après la lecture de cette série, l’univers de l’édition manga au Japon n’aura plus de secrets pour vous. Tout commence par le travail en commun de deux jeunes garçons : l’un sait dessiner, l’autre écrire. Les deux talents se conjuguent pour noircir les pages de dessins et de kanjis . Au fil des différents volumes, un manga se réalise sous nos yeux depuis sa conception jusqu’à sa réalisation. Des joies, mais aussi des déconvenues sont au bout du chemin pour ces apprentis mangakas…

Manga jeunesse : Satsuki Yoshino, Barakamon

Le pinceau de bambou imbibé d’encre de chine noircit le papier de riz d’un kanji artistique. Ainsi mis en valeur, il prendra un sens plus fort. Sauf si le maître calligraphe reste à la surface des choses… Pour améliorer son art, Seishû s’isole au calme à la campagne. Mais les gamins locaux ont décidé d’en faire un camarade de jeu malgré lui. Cocasse, ce manga au scénario innovant et aux personnages attachants est certifié vecteur de bonne humeur comme son titre le laisse entendre : Barakamon (ばらかもん= avoir la pêche).

Documentaire jeunesse : Sophie Van der Linden, album [s]

Dès la quatrième de couverture, ce documentaire annonce la couleur : « Aux origines de l’album, il faut une page blanche ». Ce support est le point de départ de toutes les innovations, les audaces et les combinaisons techniques et esthétiques au service du livre d’images pour la jeunesse. L’auteure nous fait découvrir, à l’aide d’une mise en page astucieuse et lumineuse, la richesse de la création littéraire au service du jeune public. Théorie et pratique artistiques se répondent avec bonheur, nous démontrant par l’image et le texte que la littérature pour les enfants n’est pas un art mineur !

Roman ado : Jean-Claude Mourlevat, Terrienne

Un écrivain un peu vieillissant et esseulé confronté au « syndrome de la page blanche » retrouvera-t-il l’inspiration grâce à cette auto-stoppeuse au bord de la départementale ? Il l’ignore mais l’accompagnera tout de même jusqu’à cet étrange monde parallèle immaculé, peuplé d’humains vides de toute humanité. Oui, c’est le non-être le sujet principal de ce roman fantastique, la crainte de ne plus respirer, comme de ne plus être inspiré…

Du blanc sur la page

Album jeunesse : B.J Novak, Le livre sans images

Attention, prenez garde à ce livre parents-lecteurs, si un enfant vous propose cet album, sachez que vous êtes tombés dans un piège ! La consigne est pourtant simple : il suffit de lire à haute voix tous les mots écrits, même les plus idiots. B.J Novak, scénariste et humoriste, remplace le vide de l’illustration par une typographie aux formes et aux couleurs peu habituelles et nous offre ainsi un album désopilant. Serez-vous prêts à relever le défi ? Résultat garanti !

BD adulte : Marc-Antoine Mathieu --- > (sens)

Tout commence par le noir de la page. Une flèche blanche fend l’obscurité et indique le sens de lecture vers quelques traits, un homme et la page devenue blanche au fil du parcours. Le blanc se marie avec le gris et s’affronte avec le noir dans cette création de Marc-Antoine Mathieu sur la ligne de l’abstraction. Du blanc qu’on déplie au noir des lignes de fuite, cette bande-dessinée – car il s’agit bien d’une BD – est un ovni qui suggère qu’en fin de compte, tout peut ainsi finir dans l’immaculée blancheur d’une page.

BD jeunesse : Hergé, Tintin au Tibet

Après l’étoile mystérieuse dans le dossier « A nos étoiles », revoici le célèbre personnage à houpette. N’y voyez aucune obsession si ce n’est celle d’Hergé qui, au moment de la création de cette aventure, traverse des déboires sentimentaux et ne rêve que de blanc. Son psychanalyste a beau lui conseiller d’arrêter ce « démon de la pureté » à l’œuvre dans la conception de l’album, Hergé termine bel et bien cette histoire nourrie de ces propres quêtes et de sa propre psyché. Album blanc comme son compagnon Milou, Tintin au Tibet est un livre thérapeutique d’autant plus réussi qu’il trouve des résonnances dans la vie et les quêtes de son auteur.

CD jeunesse : Serge Prokofiev, Le bûcher d’hiver - Winter bonfire

Quoi de plus réjouissant qu’un voyage en train avec ses amis ! Un groupe d’enfants, partant de Moscou pour rejoindre la campagne enneigée, va découvrir la nature et ses atmosphères. Une journée à inventer, telle une histoire sur une page blanche : ski, patinage et bataille de boules de neige, se termineront en apothéose par un feu de joie. Pratiquement inconnu en France, Le bûcher d’hiver est l’autre conte musical de Serge Prokofiev. A l’instar de Pierre et le loup, la musique ajoute à la narration en restituant à la perfection les différentes ambiances du conte. Le voyage en train est particulièrement bien rendu : attention au départ !

Documentaire adulte : Jean-Louis Etienne, La traversée du pôle Nord en ballon

Comment peut-on tomber amoureux des pôles et des voyages en ballon ? C’est à cette question en apparence saugrenue que tente de répondre Jean-Louis Etienne dans La traversée du pôle Nord en ballon. On y découvre sa minutieuse préparation, son équipe et ses admirateurs, l’impressionnante logistique que nécessitent son projet fou, et malgré tout son entraînement, les avaries techniques qui s’enchainent sous une météo capricieuse. Un silence absolu sous un froid extrême, un paysage d’une blancheur immaculée qui semble dessiner une page blanche infinie, pourtant souillée par l’homme. Une ode à la nature qui nous rappelle à quel point celle-ci est fragile dans cette période de changements climatiques profonds et de COP 21.

Un blanc dans la conversation

Ressources de la Philharmonie de Paris : John Cage, 4’33’

A l’instar du « scandaleux » « carré blanc sur fond blanc » du peintre Malévitch, « 4’33’’ » est une partition blanche de John Cage dont l’exécution dure exactement 4 minutes et 33 secondes. Ce silence se nourrit pourtant de l’environnement sonore de la salle, du grincement de chaise, du raclement de gorge du voisin de fauteuil… Chaque partie de cette partition est nommée sobrement d’un numéro. C’est la fermeture du couvercle du clavier du piano qui scande l’ensemble et lui donne son sens. Cette quête du silence qui s’avère impossible est une réflexion autant qu’une respiration. Dans les ressources numériques de la philharmonie de Paris, vous pourrez commencer par la lecture de la partition et poursuivre vers les richesses des ressources de la philharmonie de Paris….

Documentaire adulte : Anne Ducrocq, Guide spirituel des lieux de retraite dans toutes les traditions

Découvrez dans ce guide 350 adresses de lieux de silence et de recueillement qui, tels des pages blanches dans la vie, vous permettent de vous ressourcer. Qu’importe que vous soyez laïc ou religieux : ces séjours de retraite s’adressent à tous et vous aurez le choix entre un lieu de spiritualité chrétienne, bouddhiste ou même de méditation laïque. A noter : les adresses citées dans ce guide se trouvent presque toutes en France, quelquefois très près de chez vous ! Alors, laissez-vous tenter.