Formulaire inscription GRC
Acceo
Rosny plage : un cocktail de fraicheur et de jeux
Posez une question à l'Assistant Virtuel
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami
La physique des catastrophes : coup de coeur de l'avent J -10

Le coup de cœur de votre bibliothécaire énumérophile

La physique des catastrophes, Marisha Pessl

Bleue Van Meer est une adolescente intelligente et réservée, dont la mère est décédée et qui lui a laissé ce prénom étrange en raison du papillon « Cassius Bleu ». Toujours sur la route avec son père, professeur en sciences politiques, le duo finit par s’installer dans la ville de Stockton, en Caroline du Nord. Dans cette petite ville, par l’intermédiaire de sa professeure de littérature, Bleue s’y fera des amis comme Nigel, un garçon au visage rappelant Bonsoir Lune , ou Milton, pourvu d’un grand corps mou comme un fauteuil qu’on affectionne... Mais lors d’une balade en forêt (voir Délivrance de James Dickey ou John Boorman), elle découvrira un cadavre. Son enquête (voir Le grand sommeil de Raymond Chandler) lui permettra de découvrir la vérité sur son propre passé.
Truffé de références littéraires allant de La femme libérée d’Ari So jusqu’à La grande guerre pour la patrie de Stepnovich, 1989, en passant par Max et les maximonstres de Maurice Sendak, Marisha Pessl réussit à nous emmener dans son monde rempli de citations à la fois anecdotiques et drôles inspirés des plus grands chefs d’œuvre comme d’ouvrages scientifiques spécifiques. Sous couvert d’un ton humoristique et sombre, le récit dénonce également avec justesse les loisirs futiles de la société américaine. Un livre à dévorer d’une seule traite…