Formulaire inscription GRC
Acceo
Rosny plage : un cocktail de fraicheur et de jeux
Posez une question à l'Assistant Virtuel
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami
Le fil

En avril, ne nous découvrons pas d'un fil et intéressons-nous à lui ! Dans nos existences, le fil nous montre parfois la voie à suivre (le fil rouge). Il symbolise à d'autres moments la rupture (perdre le fil de la conversation) ou le basculement (être sur le fil du rasoir, ne tenir qu'à un fil…). Enfin, par les jeux de maillage, le fil nous relie. Il rassemble, par exemple, les pages des livres de vos médiathèques et tous les lecteurs qui les ont explorés les uns après les autres. Tissons encore et encore nos liens, de page en pages, de lectures en lectures. Suivons le fil de nos collections, sans le perdre…

Sur le fil

DVD adulte : « Le cirque » de Charlie Chaplin


Comment marcher sur un fil avec de longues chaussures clownesques ? Impossible n’est pas Charlot surtout quand celui-ci est amoureux. Comment marcher sur un fil avec des singes sur le dos ? Impossible n’est pas Chaplin surtout quand il réalise un magnifique film sur le monde du cirque alors qu’il est sur le coup de procédures judiciaires qui l’accablent. C’est en quelques glissades que Charlot devient maladroitement clown dans un cirque. Il tombe éperdument amoureux d’une écuyère qui, elle, a bien envie d’un fil à la patte avec le funambule. Par un jeu du sort et un dépit amoureux, Charlot se retrouve sur le fil du rasoir à quelques dizaines de mètres du sol. Il est heureusement sécurisé par un fil et s’offre quelques pas de danse exubérants. Quand le fil de sécurité cède, il continue… Quand des singes l’escaladent, il continue. Charlot fait preuve d’une belle résistance à l’attraction terrestre. Chaplin, pour sa part, plie mais ne rompt pas. Cet épisode est retracé dans le livre Deux Messieurs sur la plage de Michael Köhlmeiervie qui nous apprend qu’alors sa vie ne tenait qu’à un fil…

Les Μοῖραι et Θησεύς

Mythologie : Thésée , comment naissent les légendes, Yvan Pommaux (L’Ecole des loisirs)


Thésée a connu une vie dangereuse et tumultueuse, qui n’a tenu qu’à un fil, avant de pouvoir devenir le légendaire roi d’Athènes. Célèbre pour sa bravoure et sa force, il savait soulever des rochers, déjouer des tentatives d’empoisonnement et affronter des monstres. Pourtant, s’il a vaincu le minotaure, ce n’est pas uniquement grâce à ses muscles mais plutôt à l’aide de l’ingénieuse Ariane et de son fil. En effet, comment aurait-il pu sortir du labyrinthe de Dédale sans le fil, son unique guide de survie… Suivant les aventures des deux plongeurs qui participent à une expédition archéologique en mer Egée, le lecteur est invité à découvrir un récit de la mythologie grecque. Ce séduisant album au grand format mixe les formes et les histoires, on retrouve ainsi des pages de bandes dessinées, de documentaire et de livre d’images, illustrant aussi bien la vie de Thésée que les événements qui accompagnent la recherche archéologique. Si vous êtes amateur, Œdipe, Ulysse et quelques autres viennent augmenter la collection.

Roman jeunesse : Les trois fileuses de Sylvie Delom, illustrations de Géraldine Alibeu, d’après les frère Grimm ; (Didier jeunesse)


Elles sont trois, âgées, laides et difformes. La première a un gros pied à force de battre la pédale du rouet encore et encore, la seconde a un gros pouce car elle entortille le fil de lin sans cesse et la troisième a la lèvre qui pend à force de le mouiller. Dur métier que celui de fileuse… Certes, il est mal vu d’avoir un poil dans la main néanmoins gare à ne pas tomber dans l’excès inverse et laisser la tâche altérer le corps. Déjà à l’époque, un Prince reconnaissait la pénibilité du travail !

Du fil à la corde

Documentaire adulte : Les coulisses de la création, Karol Beffa, Cédric Villani

Entre ce mathématicien médaillé Fields, chercheur, enseignant, vulgarisateur et ce musicologue compositeur de « musique savante accessible », enseignant, que de points communs, à la fois dans leur parcours, leur façon d’appréhender leur discipline, ou leur volonté commune de vouloir partager leur savoir ou leur art avec le plus grand nombre. Dans cette conversation à bâtons rompus, on trouve également des réponses à nos questions sur la part du hasard ou de la contrainte dans la création, le rôle des rencontres, des maîtres, des styles…bref, entre musique et mathématiques, on s’aperçoit, étonnamment, que le lien séparant ces disciplines est… ténu comme un fil !

Perdre le fil

Album jeunesse : Le téléphone sans fil, de Ilan Brenman et Renato Marconi (P’tit Glénat)


Vous connaissez le principe du téléphone arabe ? Une personne raconte quelque chose à untel qui le dit à tel autre qui le transmet à son tour. « Le téléphone sans fil » est fondé sur le même principe à une originalité près : tous les personnages sortent tout droit de contes de fée ou d’albums pour la jeunesse. Véritables portraits, les protagonistes se lient entre eux comme un fil conducteur imaginaire. Mais quel secret cette galerie de personnages atypiques se susurre-t-elle ?

DVD adulte : Un chien Andalou, Luis Bunuel

Court métrage muet sonorisé surréaliste réalisé par Luis Buñuel, sur un scénario de Buñuel et de Salvador Dalí, ne fuyez pas. Le film est une succession de scènes ayant pour seuls liens logiques quelques personnages et le décor d’un intérieur parisien. Le fil conducteur serait la suite de tentatives de l’homme poussé par le désir vers la femme. Et la scène la plus mythique de ce film est le découpage d’un œil par le fil du rasoir. Au poil.

Au fil de l’eau

CD jeunesse : « A l’eau ! » de Hélène Bohy (Enfance et Musique)


Plouf ! plic ploc ! gloup ! Chansons aquatiques et autres bulles sonores vous promèneront au fil de l’eau vers la mare à Toto. Vous y rencontrerez des personnages hauts en couleurs comme la mouche qui se douche ou bien Miro le roi du pédalo ! La partie musicale nous offre une interprétation remarquable avec des voix d’enfants malicieuses et une orchestration ponctuée de bruitages. Le livret, quant à lui, comprend des illustrations réalisées avec différents objets et matériaux. Il se déplie comme un accordéon au fil de l’eau… en fil de laine ! Un CD enjoué, ludique et frétillant à écouter dès le plus jeune âge.

Ne te découvre pas d’un fil

Documentaire adultes : Cabaret New Burlesque de Stan Guigui

Qui a dit que, pour se dénuder, il ne fallait pas être plus épaisse qu’un fil ? Surement pas les danseuses de la Troupe du Cabaret New burlesque, héritières de ce courant artistique, décalé, anti-conventionnel et féministe né aux Etats-Unis à la fin du XXème siècle…Dans ce livre photographique, Stan Guigui suit la joyeux troupe durant leur tournée parisienne en saisissant leur folie, leur impertinence et leur joie de vivre. Un travail qui fait écho au film Tournée de Mathieu Almaric auquel ces danseuses ont donné corps et saveur !

Théâtre : un fil à la patte de Georges Feydeau


Dans ce fameux Vaudeville, tout est question de petites coutures (de cœur) et coupures (d’argent)… Dans cette pièce sans cesse rejouée, il est question de sentiments, certes, mais aussi des raisons pécuniaires du cœur et des liens qu’on découpe pour mieux les recoudre ailleurs. Monsieur Bois d’Enghien est sur le point de couper le fil qu’il a tissé avec sa maîtresse, Lucette Gauthier et il se fiance avec une jeune nantie qui lui assurera joie et prospérité. Ce qui devait être dit ne l’a pas été. Résultat, une suite ininterrompue de situations drôles et déchaînées où l’amour enchaîne drôlement celui qui a un fil à la patte… Une pièce à lire pour rire. Une pièce à voir pour les deux seconds rôles les plus drôles qui soit : Le général Irrigua et son accent à couper au couteau et le minable petit clerc de notaire, Bouzin, dont le talent est aussi mince qu’un fil… et qui n’a pas besoin de se « promener tout nu » pour faire sourire !

De fil en aiguilles

Documentaire adulte : Atelier récup’, jeu de fil, Frédérique Roux Bonnardel


Dans ce livre vous trouverez de quoi occuper votre mois d’avril avec créativité, en réinventant des objets des quotidiens. Un vieux bout de tissu, une boîte de conserve et vous voilà à quelques points de couture de vous procurez la jolie boîte dont vous rêviez. Un vieux drap, quelques chutes de tissus, vous voilà avec de nouveaux rideaux. Atelier récup’ l’essayer c’est l’adopter.

BD jeunesse : Elinor Jones, Algésiras et Aurore (Soleil)


Rouleaux de tissus luxueux, mètre souple, ciseaux, boites de fils aux mille couleurs, la maison couture Tiffany a tout pour faire rêver Elinor, la nouvelle couturière. De fil en aiguille, la jeune fille découvre l’ampleur de sa tâche à l’approche du grand bal d’hiver mais aussi les secrets de famille, les rivalités et ses propres démons.... Cette BD en 3 tomes tire son épingle du jeu en alliant superbement le faste et l’élégance victoriens aux qualités graphiques du manga pour livrer une histoire romantique avec sa juste part d’ombre…

Roman adultes : Le cœur cousu, Carole Martinez (Edition : Gallimard)


Frasquita Carasco a de la magie dans les doigts. Elle sait aussi bien tisser la soie que recoudre les corps et raccommoder les âmes. Ses talents de couturière hors pair suscitent fascination et effroi dans son petit village andalou. A cause de sa réputation de sorcière mais aussi du fait des maltraitances qu’elle subit de la part de son mari, elle est forcée à l’errance à travers une Espagne miséreuse et violente, avec ces six enfants et un dernier bientôt à naitre. Ce récit envoutant, qui s’inscrit dans la lignée de la tradition orale des chansons médiévales, mêle avec naturel réalisme et merveilleux. C’est une hymne à la libération féminine, à la révolte contre toutes les formes d’archaïsme et à la force du pouvoir créateur,…

Au fil du temps

Documentaire adulte : Alain Decaux raconte l’histoire de France, (Perrin)


Un livre pour ceux qui aiment l’histoire de France mais qui veulent de la concision. Alain Decaux, de l’Académie française, raconte comme à son habitude l’histoire de France avec de l’humour, de la générosité et beaucoup de style. De la préhistoire aux attentats de Charlie Hebdo, en passant par la monarchie absolue et la Révolution, c’est tout le fil d’une Histoire avec un grand H qui nous est contée avec talent. Mais comment donner de l’unité dans cette histoire si complexe, souvent conflictuelle et violente ? C’est la grande force de Decaux d’arriver à fournir un fil de compréhension et de transmission à travers la vulgarisation de l’histoire de France par l’écriture.

Roman adulte : A l’été qui commence, Silvia Solers


Tout comme les habitants de Sorrals, petit village espagnol situé en bord de mer, prenez vous de passion pour les familles Reig et Balart, ceux qui ne font que passer dans leur vie et ceux qui les accompagnent au fil des années. Une jolie saga familiale qui donne toute sa place aux détails de la vie quotidienne, mais aussi aux rituels familiaux fait de souvenir et d’émotions. Un roman sur la vie, l’amitié, l’amour qui nous rappelle l’importance de profiter chaque instant. Les années filent à toute vitesse.

BD adulte : ici, Richard McGuire


Au dernier festival international de BD d’Angoulême, cet album a remporté le grand prix et à la lecture de ce chef d’œuvre, c’est ô combien justifié. En prenant entre vos mains cette imposante BD, vous découvrez un même lieu sous tous les angles chronologiques ; l’unité spatiale se confrontant au fil du temps, à ses habitants d’hier et aujourd’hui, à ses vies, aux instants aussi futiles ou importants soient-ils. Le lien entre les époques se tisse au fil des pages, le lecteur explore sans carbone 14 les traces du temps et les époques se relient les unes aux autres en quelques cases se juxtaposant. Rarement le fil de lecture n’a autant été mis à l’épreuve. Il faut revenir sur ses pas en tournant les pages. Il faut relire ce qui relie l’humanité et ses lieux de vie. Merveilleux.

Pour vérifier la disponibilité de ces documents, accédez au catalogue en ligne