Formulaire inscription GRC
Acceo
Rosny plage : un cocktail de fraicheur et de jeux
Posez une question à l'Assistant Virtuel
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami
Le pont

Alors que le calendrier se montre bien cruel cette année pour les travailleurs et les écoliers en fixant la date de plusieurs jours chômés du mois de mai au dimanche, ôtant ainsi le plaisir délectable de pouvoir faire le « pont », l'équipe de vos médiathèques vous propose - sans un brin de sadisme - une sélection de livres autour des ponts. En pierres, en acier ou au figuré, le pont incarne le franchissement, le lien et l'ouverture...tout comme les livres. Bonne lecture !

Le pont entre deux époques

Revue jeunesse : Arkéo n°239 (avril-16), Editions Faton

Vous recherchez une idée pour passer le pont du week-end, la revue Arkéo vous recommande la découverte du plus haut aqueduc romain du monde, le magnifique Pont du Gard.

Les 704 km qui séparent Rosny de ce chef d’œuvre d’architecture antique ne sont plus un obstacle. Cinq pages d’informations insolites, d’explications ingénieuses et de jeux de déduction, agrémentées de superbes photographies aux cadrages surprenants, vous dévoileront les secrets de ce pont, appelé à traverser les siècles.

Une revue pour initier les enfants (et les adultes) à la mythologie et l’Histoire avec humour, compétence et efficacité.

Documentaire adulte : Le Viaduc de Millau : le pont le plus haut du monde, collectif, Edition Sommière


Voici plus de dix ans que ce pont a ouvert une nouvelle voie vers la méditerranée en reliant Clermont Ferrand a Bézier. Long de 2460 m et haut de 343 m à son point culminant, ce pont à haubans franchit la vallée du Tarn faisant la jonction entre le causse rouge et le causse du Larzac, dans le département de l’Aveyron. Trois ans furent nécessaires à sa construction. Retrouvez tous les secrets de cet exploit architectural dans cet ouvrage. Les photos vous permettront de patienter jusqu’à ce que vous preniez la route des vacances dans quelques semaines ou pour un prochain pont que nous vous souhaitons bon !

De la symbolique des ponts

Document adulte : Les ponts mythiques, Elisabeth Dumont-Le Cornec, Belin


A quoi servent les ponts ? Au premier abord, on dirait à gagner du temps pour traverser deux rives comme le pont de Normandie ou favoriser les échanges comme le pont de Mostar en Bosnie-Herzégovine qui relie la communauté chrétienne à la communauté musulmane, chacune sur une rive opposée. Mais, en réalité, pas seulement ! A chaque civilisation sa conception du rôle du pont : il peut embellir une ville comme le pont Alexandre III à Paris, le Tower bridge à Londres ou le pont Rialto à Venise ; abolir les frontières comme le pont des chutes Victoria qui relie le Zimbabwe à la Zambie ou le viaduc de Brusio entre la Suisse et l’Italie ou, enfin, dompter les éléments et les obstacles naturels comme les très connus pont du Golden Gate de San Francisco ou le pont du Gard en France.

Romans adultes : Naissance d’un pont, Maylis de Kerangal, éditions Verticales


Dans ce roman, couronné par le prix Médicis en 2010, Maylis de Kerangal imagine la construction d’un pont et braque les projecteurs sur les multiples aspects techniques et humains de l’immense chantier. Vous allez suivre, du premier jour jusqu’à son inauguration, toutes les phases de la construction de ce gigantesque monstre de métal, suspendu au-dessus de la rivière Coca, ville fictive des Etats-Unis.

Une métaphore de notre monde moderne, de la vie et de ce(s) passage(s), d’une rive à l’autre du Styx.

L’amour sur et sous un pont

DVD adulte : Manhattan, Woody Allen


Plan fixe, noir et blanc, un banc. Un léger fog, c’est la fin de la nuit que commentent deux personnes blotties l’une contre l’autre sur ce banc. Devant elles, un pont, celui de Queensboro également appelé le 59th Street Bridge. En 1979, Woody Allen, Diane Keaton et ce pont partagent l’affiche. Woody Allen filme à la loupe la force de Manhattan : ce pont est massif et contraste avec l’apparente fragilité des personnages ; ce pont est un détail de Manhattan mais « n’est-ce pas merveilleux ? » « Oui, c’est magnifique lorsque le jour se lève ». On aimerait tant tenir la chandelle de ce couple et admirer la vue aux premières lueurs du jour… Malheureusement, le banc a semble-t-il été disposé là pour le film… c’est debout que le pont doit s’admirer !

Depuis ce film, Woody Allen a traversé des ponts à Venise et Londres et fait valser ses personnages sur les quais de Paris … Mais ce plan fixe, beau et osons le mot, « romantique » est un must à admirer encore et encore comme un premier matin.

Poésie : Alcools,Guillaume Apollinaire, « le pont Mirabeau »


Le pont inspire le poète et les amours entre deux rives, suspendues entre rêve et réalité. Franchir un pont main dans la main et admirer la vue. « Sous le pont Mirabeau passe la Seine ». Sur le pont Mirabeau se joue la scène ; celle qui unit deux bras, formant eux même un pont sous lequel « passe des éternels regards l’onde si lasse ». Observer l’eau sous un pont, c’est laisser le temps et l’amour filer sous ses yeux.

Guillaume Apollinaire évoque ainsi la fin d’un amour parti vivre sous les ponts, au loin, « l’amour qui s’en va ». Le pont Mirabeau est situé à Auteuil, moins vieux que le pont neuf et moins glorieux que le pont des arts, il est sous la plume du poète devenu poème.

Quelques traversées périlleuses de ponts

Conte jeunesse : Le Chat et le Diable, James Joyce, Gallimard jeunesse


Connaissez-vous la légende du pont de Beaugency ? Popularisée en 1936 par l’auteur d’Ulysse, James Joyce, elle raconte comment le maire de la petite ville a passé un pacte avec le Diable afin de permettre à ses habitants de passer la Loire vers l’autre rive. Que lui en coutera-t-il ?

Un récit malicieux et amusant qui prend le lecteur a parti (James Joyce l’a écrit à l’adresse de son petit-fils) et lui rappelle que face au Diable mieux vaut être le plus malin !

Album jeunesse : 21 éléphants sur le pont de Brooklyn, April Jones Prince et François Roca, Albin Michel Jeunesse


Voici une histoire de pont très étonnante mais non moins vraie ! A la construction du pont de Brooklyn, beaucoup pensait qu’il s’effondrerait. C’est ainsi qu’un matin de mai 1884, pour prouver sa solidité, la troupe du cirque Barnum y fit passer 21 éléphants.

Les illustrations ultra réalistes de François Roca se marient adéquatement à cet évènement historique. Grâce à cet album, nous savons désormais que l’on peut emprunter le pont de Brooklyn sans avoir peur qu’il cède…

DVD adulte : Sacré Graal, Monty python


Franchir un pont n’a pas toujours été un droit, mais un privilège… Dans d’autres temps pour que vivent les amours des « amants du pont neuf », il aurait fallu céder au chantage pécuniaire d’un passeur sans scrupule, douanier improvisé, videur old school pour lequel il fallait se délester de quelques monnaies sonnantes et trébuchantes. Dans la relecture drôle et impertinente des romans de chevalerie, vus et sévèrement corrigés par les Monty Python, les Lancelot et Arthur parodiques doivent franchir un pont et pas n’importe lequel, « le pont de la mort ». Devant lui se tient un cerbère, « le vieillard de la scène 24 » ; sous lui, les gorges du péril éternel. Le gardien du pont est assez repoussant et aussi large que haut. Il a pour mission de poser trois questions (trois fois plus que le sphinx, tout de même…). Si l’impétrant répond favorablement, il a l’honneur de passer, sinon, il tombe dans le péril éternel. Voici le suspens posé… Lancelot a le droit à des questions faciles, les suivants beaucoup moins, bien trop sûrs d’eux et incultes en géographie assyrienne. Comme de bien entendu, la chute de la scène se termine par la chute d’un des personnages… Le pont de la mort reste au cinéma un des plus drôles, bien malgré lui et grâce aux Monty Python.

Par dessus les ponts

Poésie adulte : To Brooklyn Bridge and other poems, Hart Crane


Hart Crane a marqué l’histoire de la poésie en dépit de la brièveté de sa vie. Ce poète a ainsi vécu son existence comme on traverse un pont (1899 - 1932), atteignant l’âge du Christ et ne le dépassant pas. Rassurez-vous, dans ses derniers instants, il profita quand même du paysage et d’un dernier voyage. Le 27 avril 1932, il décide de mettre fin à ces jours en sautant d’un pont, celui du paquebot au bord duquel il se trouvait, au milieu de la mer des Caraïbes… Ses dernières paroles : « Goodbye, everybody ! ». Etaient-ce là les paroles peu poétiques d’un poète ou l’adieu d’un homme à la poésie et au monde ?

Romans adultes : La chute, Albert Camus, Gallimard


Dans ce roman écrit en 1956, Albert Camus évoque deux chutes successives : la première physique est celle d’une femme qui tombe d’un pont de Paris, la seconde psychologique est celle de l’unique témoin de la scène, Jean-Baptiste Clamence, qui n’est pas intervenu pour porter secours à cette jeune inconnu. Peu à peu, rongé par sa culpabilité, le narrateur perd pied et sombre dans une quête désespérée du pardon.

Œuvre à portée philosophique, La Chute interroge les notions de responsabilité et de rédemption et incite le lecteur, comme le font d’autres œuvres camusiennes, au courage et à la lucidité.

Tout le monde sur le pont !

BD Jeunesse : Narcisse, Chanouga, Paquet


A 12 ans, Narcisse Pelletier, fils d’un humble cordonnier, quitte sa famille vendéenne pour répondre à l’appel de la mer. C’est sur le pont du clipper le Saint-Paul que l’aventure débute vraiment. Mais c’est au large des côtes Australiennes que sa vie de marin occidental bascule : à la suite du naufrage, Narcisse est laissé pour mort. Commence alors la vie d’Amglo, l’aborigène blanc (dit le“sauvage blanc” dans le roman François Garde) dont cette BD retrace l’histoire vraie.

Le roux de ses cheveux contraste dans cette atmosphère vert-d ’eau aquatique et tropicale rappelant la position unique de ce être perdu entre deux mondes. Ce procédé renforce l’intention de l’auteur Chanouga de dépeindre son personnage en bâtisseur de pont entre deux civilisations bien malgré lui.

Roman adultes : La Traversée des apparences, Virginia Woolf, Flammarion


Rachel, jeune femme prude et réservée, entreprend avec plusieurs membres de sa famille la traversée de l’Océan Atlantique pour rejoindre l’Amérique latine. Sur le pont du bateau qui l’y conduit, elle fait la rencontre d’un couple, Mrs et Mss Dalloway. L’attirance pour ces personnages et leurs modes de vie conduit la demoiselle à s’ouvrir davantage, à s’intégrer... jusqu’à ce que vernis s’étiole et que les personnages, derrière leurs apparences, révèlent leur véritable nature.

Satire sociale, ce premier roman de Virginia Woolf donne le ton sur les thèmes centraux de son œuvre : la condition féminine, la liberté, la folie, la mort,...

Les ponts musicaux

Ressources numériques : Brahms, « 3ème symphonie, 3ème mouvement »


Et si nos oreilles empruntaient un pont pour passer d’une mélodie à l’autre, d’un thème au suivant ?. Le pont est ainsi une expression musicale. Le troisième mouvement de la symphonie no 3 en fa majeur, op. 90 de Johannes Brahms érige un pont entre deux thèmes similaires et c’est à écouterici. Le troisième mouvement se décompose ainsi : le thème principal au violoncelle, un second thème avec des bois puis le retour du thème principal. Ce second thème est donc le pont… et est fait de « bois » ! A l’écoute de cette musique, vous aurez sans doute envie de susurrer les mots « baby alone in babylone » avec un petit accent anglais et vous aurez bien raison : Serge Gainsbourg en a repris le charmant thème pour y inscrire de très belles paroles… Un autre pont célèbre ? Partons dans la pop musique dans une des plus fabuleuses créations des Beatles, « a day in the life ». John Lennon raconte un jour dans la vie. Soudainement, un réveil sonne, Paul McCartney se réveille et chante sur un « tower bridge » musical avant que John Lennon reprenne sa chanson… Magnifique chanson. En tout état de cause, le pont est un joli thème de l’entre deux…

Livre-CD jeunesse : Pompons, Edouard Manceau, Benjamins media


La musique est universelle et Edouard Manceau nous le prouve en bâtissant un pont entre la France et l’Inde. Voici l’histoire d’un voyage musical durant lequel deux petits oiseaux font connaissance avec les sons, les rythmes et les instruments de la musique indienne. Chaque instrument est représenté par un petit pompon de couleur qui, à chaque mouvement, produit un son. Au bout du voyage, c’est un tigre qu’ils rencontreront, alors le chant apparaitra…Si parfois il est possible de lire un livre-CD sans écouter le CD, ici les deux sont indissociables. Les illustrations sur fond noir forment, grâce aux pompons, une partition de musique pour tabla, guimbarde, harmonium et sitar tout à fait intuitive et accessible pour les petits. Quand les yeux et les oreilles sont à l’unisson, on découvre alors la musique indienne.

Détendons-nous pendant les ponts

Documentaire adulte : Yoga : perfectionnement, Ronald Steiner et Anna Trokes, Edition de la Plage


La posture du pont, vous connaissez ? C’est une posture de yoga (aussi nommée la roue) libérant l’énergie et la faisant circuler dans tout le corps. Elle s’adresse aux initiés ayant déjà une bonne pratique, car elle requiert une colonne vertébrale souple, accoutumée aux flexions arrière.

Dans ce livre bien illustré, vous trouverez de nombreux exercices de postures, respiration, ou méditation permettant d’améliorer votre technique sans omettre pour chaque exercice, l’aspect physiologique et les précautions et contre-indications. Il intéressera aussi les curieux et les non-pratiquants, qui pourront découvrir la symbolique, la spiritualité et la philosophie du yoga, et qui sait avoir envie d’essayer ?

Documentaire jeunesse : La mer en vrai, Bertrand Solet et Pef, Editions Rue du monde


Si faire le pont et partir en vacances nous semble aller de soi, ce documentaire tient à nous rappeler que c’est un droit qui a été obtenu de hautes luttes. En effet, la possibilité de se reposer tout en étant payé n’est possible en France que depuis 80 ans seulement !

Pour raconter comment les ouvriers se sont organisés pour faire reconnaître la pénibilité du monde industriel, le livre allie une fiction actuelle et une partie documentaire qui resitue le contexte historique.

Les différentes histoires s’entremêlent avec bonheur grâce au talent de l’illustrateur Pef. Pas si loin du Prince de Motordu mais sous l’égide de Fernand Léger, peintre tubiste témoin de l’industrialisation et militant des loisirs, Pef et l’auteur Bertrand Solé entrelacent les styles et les époques pour mieux rappeler que la conquête de droits reste toujours d’actualité.

Documentaire jeunesse : Comment c’était avant les vacances, Nathalie Weil, Albin Michel


Pour bien profiter du pont du week-end, l’idéal, c’est de partir ! Le choix de la destination n’est pas anodin. Etes-vous plutôt amateur du séjour tout schuss à la montagne, ou bien du week-end les pieds dans l’eau de mer ? Préférez-vous farnienter dans l’herbe ou camper en altitude ? Vous choisiriez d’arpenter les sentiers de randonnées ou de bronzer en écoutant les mouettes ?

Pour être certain de ne pas vous tromper, ce documentaire va vous permettre de sélectionner judicieusement la destination (mer, montagne ou campagne) et les activités que vous pourrez y pratiquer.
Fonctionnant comme un livre –jeu, cet ouvrage présente deux doubles pages, la première est illustrée tandis que la suivante met en exergue des détails de l’illustration accompagnés d’un texte explicatif.
Mais le plus surprenant est le voyage dans le temps qu’il offre aux lecteurs, lui faisant découvrir les joies des loisirs et des congés depuis un siècle.