Formulaire inscription GRC
Acceo
[Start]  L’ouverture fabuleuse
Posez une question à l'Assistant Virtuel
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami
Le recyclage du verre

Le verre d'emballage est un matériau 100% recyclage et jusqu'à l'infini !

L’enjeu écologique du recyclage du verre d’emballage est grand. À l’heure actuelle, le recyclage du verre permet d’éviter la mise en décharge de plus 2 millions de tonnes de verre par an.

C’est de nous, premier maillon de la chaîne du recyclage, dont dépend la quantité mais aussi la qualité du verre collecté. En mettant les verres d’emballage utilisés dans les conteneurs à verre, nous sommes assurés qu’il sera recyclé à 100 %, et à l’infini.

Attention : seuls les verres d’emballage peuvent être recyclés, c’est-à-dire les bouteilles, pots, bocaux, et flacons . Les bocaux avec une monture métallique sont également recyclables.

Attention aux faux-amis :

  • Le verre culinaire (vaisselles et plats transparents) n’est pas à déposer dans les conteneurs car il s’agit de céramique transparente. Ces objets ont une température de fusion supérieure à celle du verre et détériorent la qualité de production.
  • Surtout pas de porcelaine, faïence, grès, carrelage, terre, pierres, graviers, ciment, bois, métaux…
  • Ni de verres spéciaux, tels que les verres armés, pare-brise, écrans de télévision, ampoules d’éclairage, lampes, cristal, vaisselle en verre, verre culinaire, verre opaline, miroir et verre non transparent et coloré, vitrocéramique,…

Qu’est ce que le verre ?

Le verre est un matériau dur et transparent. Le verre supporte le froid et la chaleur extrêmes, sans se casser ni se dilater.
Sa résistance à des températures supérieures à 1 000° C le rend très précieux pour la fabrication d’objets exposés à une forte chaleur.

Pur, sain et naturel, il constitue le meilleur emballage pour les produits alimentaires et pharmaceutiques ainsi que les parfums (dû à l’absence de migration entre le contenant et le contenu).

Il protège et est sans effet sur le goût ou l’odeur du produit. Totalement imperméable, il assure une conservation parfaite et de longue durée des produits qu’il contient.
Sa malléabilité à l’état liquide permet une grande diversité de fabrication de pots, bouteilles et flacons. Cette caractéristique favorise la créativité indispensable à la personnalisation des marques et des produits.

Avec une bouteille usagée, on refait une bouteille neuve en tous points semblables à la précédente et ce cycle peut se reproduire à l’infini.

Comment cela fonctionne t’il ?

  • Un premier tri est effectué par le consommateur. On lui demande de déposer dans les conteneurs que des emballages en verre.
  • A son arrivée dans le centre de traitement, le verre subit toute une série de tri :
  • Un tri élimine les métaux ferreux ou non-ferreux (acier, aluminium...).
  • Un tri optique au laser identifie et extrait les matériaux infusibles.
  • Un soufflage permet d’extraire les éléments légers : les bouchons, le papier.
  • Le verre est ensuite transformé en calcin, calibré à la demande des verriers pour refaire des emballages en verre. Avec ce verre, on ne peut refaire que du verre de couleur.
  • Un tri complémentaire, le démélange permet de séparer le verre de couleur du verre incolore, ce qui permet la fabrication de nouveaux emballages de teinte claire.

Où jeter les emballages en verre ?

La collecte du verre se fait en apport volontaire, les emplacements des conteneurs sont disponibles sur la carte ci-jointe ainsi que sur le plan de collecte 2016.