Formulaire inscription GRC
Acceo
Déplacement marché centre-ville
Posez une question à l'Assistant Virtuel
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami
Prévention du cancer de l'utérus
Le cancer du col de l’utérus provoque près de 1000 décès par an en France.

Un frottis tous les 3 ans, c'est important !

Dépister : découvrir une maladie latente grâce à des examens médicaux.

L’Institut national du cancer (INCa) et le ministère des Affaires sociales et de la Santé lancent un dispositif d’information pour rappeler qu’il existe deux moyens efficaces pour se protéger contre le cancer du col de l’utérus

  • la vaccination contre les virus HPV, pour les jeunes filles dès 11 ans
  • le dépistage par frottis tous les 3 ans, pour toutes les femmes de 25 à 65 ans

Il existe des freins socioéconomiques et culturels forts à la pratique du dépistage, et encore 40 % des femmes en France ne se font pas dépister régulièrement.

Il est possible, grâce au dépistage, de détecter des lésions précancéreuses et cancéreuses du col et de pouvoir ainsi mieux soigner, voire prévenir l’apparition d’un cancer.

Le dépistage, recommandé aux femmes âgées de 25 à 65 ans, est majoritairement individuel et repose sur l’initiative du gynécologue, du médecin traitant ou de la sage-femme.
Il existe, par ailleurs, une vaccination luttant contre l’infection par certains types de virus HPV (papillomavirus humain), à l’origine de 70% des cancers du col utérin.

Cette vaccination ne se substitue pas au dépistage par frottis mais constitue un moyen complémentaire d’agir face au cancer du col de l’utérus