Formulaire inscription GRC
Acceo
Déplacement marché centre-ville
Posez une question à l'Assistant Virtuel
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami
Réponses en cas de...

Vous avez fait le choix d'allaiter et vous rencontrez des problèmes...

L’engorgement

Les seins sont durs, douloureux, l’écoulement de lait persiste puis s’arrête. Il peut y avoir de la fièvre. Le seul traitement est de faire téter son enfant.

Les crevasses

Elles se manifestent par des douleurs lors de la mise au sein, des saignements, le plus souvent elles sont dues à une mauvaise position du bébé lors de la tétée.

Pour atténuer les douleurs, on peut utiliser le glaçage des mamelons, la prise de paracétamol (toutes les 6 heures maximum), l’étalement du lait de fin de tétée sur le mamelon (car ce dernier a des vertus cicatrisantes), l’utilisation de pommade à la lanoline purifiée (sans rinçage avant les tétées), changer la position du bébé à chaque tétée afin de limiter les points d’appui.

Il faut avant tout revoir le positionnement du bébé, l’existence de lavage inopiné du mamelon (1 douche par jour suffit), d’un retrait brutal du sein de la bouche de bébé lors de la succion.

La mastite

Il s’agit d’une inflammation douloureuse et localisée du sein, unilatérale. Le seul traitement : augmenter le nombre de tétée.

Le manque de lait

Avant toutes choses, il faut s’assurer de la véracité de ce manque : il faut vérifier la courbe de poids et de taille. Il est nécessaire d’observer le nombre de couche de selles (minimum 3/j) et miction (environ 5/j) par jour, et l’aspect des selles.
S’il s’avère qu’il existe une perte de poids, avant toute utilisation de complément, il faut revoir la position du bébé, le nombre de tétée. Il faut éliminer ce qui pourrait gêner la succion : bout de sein silicone, tétines, biberons.
C’est en dernier recours que l’on utilisera des compléments de lait industriel car le plus souvent la prise de poids redevient normale.