Formulaire inscription GRC
Acceo
Rosny plage : un cocktail de fraicheur et de jeux
Posez une question à l'Assistant Virtuel
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami
Risques auditifs

Quelques minutes suffisent pour porter atteinte définitivement à la qualité de l'audition.

Tous concernés, quel que soit notre âge

Les jeunes ne sont pas conscients du fait que leur audition peut être dégradée de manière durable (pdf) à la suite d’une exposition « agressive » à des sons trop forts.
Il suffit de quelques minutes, à un niveau sonore trop élevé, pour abîmer les cellules ciliées de l’oreille interne et provoquer un acouphène définitif.

L’écoute de la musique à des volumes sonores élevés dite « musique amplifiée » est une pratique courante chez les jeunes.

Elle intervient de plus en plus tôt (dès 10-11 ans) par les canaux de plus en plus nombreux qui sont à leur disposition : les anciens baladeurs, aujourd’hui les lecteurs MP3, téléphones portables, chaînes hi-fi dans la chambre, ordinateurs, télévisions, concerts, discothèques, soirées lycéennes et étudiantes, raves, etc.

Lire le guide « A force d’écouter la musique trop fort, on finit par l’entendre à moitié » (pdf)

Les sources des risques auditifs

- Écouter un baladeur tous les jours ou presque, longtemps et à un volume élevé (c’est à dire à plus de la moitié du volume maximum).

- Concert ou boîtes de nuit, même seulement de temps en temps

- avoir l’habitude d’écouter la musique avec un niveau sonore élevé à la maison, en voiture...

- Etre musicien et faire partie d’un groupe avec lequel on répète et joue régulièrement, sans protections auditives