Formulaire inscription GRC
Acceo
Rosny plage : un cocktail de fraicheur et de jeux
Posez une question à l'Assistant Virtuel
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami
Santé handicap mental

L'accès aux soins essentiels, liés ou non au handicap, tels que les soins dentaires, ophtalmologiques, gynécologiques.

UNAPEI

Union Nationale des Associations de Parents d’Enfants Inadaptés devenue
Union nationale des associations de parents, de personnes handicapées mentales et de leurs amis
15 rue Coysevox 75018 PARIS
Tél 01 44 85 50 50
@public@unapei.org

Ce qui a changé pour les handicapés mentaux

Depuis la création de l’Unapei en 1960, les associations de parents ont permis de faire beaucoup de progrès sur le plan social et éducatif dans l’accompagnement des personnes handicapées mentales (pdf).
Par contre ces dernières années, l’accompagnement sanitaire a pris du retard, la pénurie de médecins et les rigueurs budgétaires ont encore aggravé ce retard.
Il est pourtant bien connu que les personnes handicapées mentales ont deux fois et demi plus besoin de soins que la population générale. En pratique pour accéder à des soins essentiels liés ou non au handicap tels que les soins dentaires, ophtalmologiques, gynécologiques… Elles ont beaucoup de difficultés et les familles parlent souvent d’un véritable parcours du combattant.

Comment faire progresser l’autonomie et l’éducation d’un enfant qui souffre, qui entend mal qui a des troubles de la vision ?

Le rapport de la Haute Autorité de Santé suite à l’audition publique de 2008, a confirmé ce retard et a préconisé un certain nombre de mesures qui tardent à se mettre en place.
Le Conseil National Consultatif des Personnes Handicapées (CNCPH) dans sa commission « Accès aux soins » à laquelle ont participé l’Unapei et la Fegapei, a fait les mêmes constatations avec des propositions concrètes pour améliorer la coordination et la continuité des soins, avec des mesures pour inciter le corps médical et paramédical à s’investir davantage dans le médico-social.
À la grande déception des membres de la commission qui s’étaient beaucoup investis, ces propositions n’ont pas été retenues comme prioritaires dans le rapport final.

Agences Régionales de Santé

La mise en place des Agences Régionales de Santé (ARS) avec le décloisonnement entre le secteur sanitaire et le secteur médico-social devrait permettre une meilleure collaboration entre les deux secteurs qui se sont longtemps ignorés et parfois même critiqués.
Là aussi les résultats se font attendre et des deux cotés, on ne fait pas suffisamment d’efforts pour travailler ensemble.
Le milieu sanitaire connaît très mal le monde du handicap et le personnel médico-social est très peu sensibilisé et formé dans le domaine de l’éducation à la santé, l’hygiène de vie et la prévention des facteurs de risques.

Consciente de tous ces problèmes l’Unapei avec son Président Régis Devoldère décident de mettre en place en 2006 une commission « Handicap mental et santé ».
L’objectif était d’améliorer l’accès aux soins et de permettre une meilleure prise en charge sur le plan médical de la personne handicapée mentale qu’elle soit à domicile ou en établissement.

Les premiers travaux de cette commission ont portés sur les soins dentaires avec la volonté de promouvoir dans les régions la mise en place de réseaux de soins dentaires et de mieux coordonner leurs actions.