Formulaire inscription GRC
Acceo
Réunions publiques 2017
Posez une question à l'Assistant Virtuel
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami
URAM

Et si on jouait...

Une fois n’est pas coutume. Je vous propose dans cette rubrique tant attendue de l’URAM de me prendre pour un présentateur télé et de vous faire deviner le nom d’un
personnage (que l’on dit) public (à lire très vite)

ATTENTION … top chrono !

Je suis Enarque, et contrairement à beaucoup de ces derniers, j’ai travaillé et n’ai pas fait que de la politique.
Je n’ai bien sûr pas travaillé en usine, mais dans une grande banque d’affaire dans laquelle le seul objectif était de faire de l’argent, et d’en faire gagner aux plus importantes compagnies de la planète.
Un jour je me suis dit que je ferais bien de la politique, et pour avoir bonne conscience, je me suis dit que j’étais de gauche.
Comme personne ne voulait de moi je suis allé voir François Hollande.
Pour le faire gagner, je me suis dit que ce serait bien de faire un programme qui serait exactement le contraire de ce que nous ferions après, mais que, pour battre Mr Sarkozy, il fallait écrire des discours très à gauche, même si les paroles ne seraient pas suivies par des actes.
C’est ce que j’ai fait en 2012, et cela a beaucoup plu à certaines personnes de l’opposition municipale de Rosny sous-bois.
Je vais certainement être rejoint très bientôt par un membre de l’opposition municipale qui tourne sa veste comme il change de chemise.
J’ai une vraie fibre écologique. Pour preuve, quand les journalistes sont présents, je descends les Champs Élysées sur le trottoir, à pied, en faisant semblant que les caméras m’embêtent. C’est un autre membre du conseil municipal qui doit être content, sauf que les trottoirs lui, il les prend en vélo (ce qui, pour le coup, est interdit par la loi) !
J’ai tellement la fibre écologique que dans la banque pour laquelle je travaillais je faisais gagner beaucoup d’argent aux compagnies pétrolières.
Ah zut fallait pas que je le dise… ce n’est pas grave on coupera au montage….
A la fin de mes discours, j’imite la posture du Général de Gaulle, mais avec une voix de jeune soprane enroué.
J’ai quitté mon patron du jour au lendemain, car il était devenu trop impopulaire, et ce en particulier à cause de mes lois, et je pensais déjà à prendre sa place dès 2017.
Je suis devenu l’asile politique des perdants des primaires, et des opportunistes de tous poils.
Je suis en train de B…* un grand nombre de concitoyens car je ne pense qu’à moi.
Je suis une imposture, je suis je suis ……..
Emmanuel Macron bien sûr !
* B… = Berner

Indice : On cherche une imposture

Pour le Groupe URAM, Didier Fort

http://www.uram.fr
@uramtweet
URAM | Union Rosnéenne d’Action Municipale